Assaut en cours à Saint-Denis : une femme se fait exploser, cinq arrestations

Assaut en cours à Saint-Denis : une femme se fait exploser, cinq arrestations

Opération du RAID à Saint-Denis après les attentats : cinq interpellations et un mort

Une opération menée par la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire et le RAID est en cours mercredi 18 novembre sur deux sites à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), selon le parquet de Paris. Elle viserait notamment l’organisateur présumé des attentats, Abdelhamid Abaaoud. La BRI (brigade de recherche et d’intervention) est également sur place.

L’assaut a débuté à 4 h 20, selon un communiqué du procureur de la République de Paris, et a pour le moment mené à l’interpellation de cinq individus. Une femme s’est fait exploser alors qu’elle était retranchée dans l’appartement visé par le RAID, qui a arrêté trois hommes s’y trouvant également. Un homme et une femme à proximité de l’adresse ont par ailleurs été interpellés et placés en garde à vue, ajoute le communiqué.

Cinq policiers du RAID sont légèrement blessés, a indiqué la police sur Twitter.

Ecoles fermées

De nombreux établissements à Saint-Denis sont fermés jusqu’à nouvel ordre : l’IUT, l’école supérieure du professorat et de l’éducation, le centre d’information et d’orientation et le lycée d’application de l’ENNA (Ecole normale nationale d’apprentissage). La ville de Saint-Denis a diffusé la liste des écoles fermées sur son compte Twitter. Les collèges Elsa-Triolet et Pierre-de-Geyter sont également fermés jusqu’à nouvel ordre.

L’université Paris-VIII, dans le nord de la ville, a indiqué sur les réseaux sociaux ne pas avoir reçu de demande de fermeture, mais a recommandé à ses étudiants, enseignants et personnels de ne pas venir.

Par ailleurs, le trafic est perturbé sur la départementale 27, la D29, la nationale 1 et la N301, la préfecture conseille aux automobilistes d’éviter « largement » Saint-Denis. Pour le moment, le trafic est interrompu sur la ligne 13 entre le terminus Saint-Denis-Université et la station Carrefour-Pleyel, et les trois dernières stations sont fermées au public. De nombreuses lignes de bus sont également fermées jusqu’à nouvel ordre.

 

Carte de localisation des lieux de l'assaut à Saint-Denis.

Les policiers ont d’abord été mis sur la piste d’un point de chute à Alfortville grâce à un téléphone retrouvé dans une poubelle à proximité du Bataclan. Dans le téléphone, ce SMS envoyé vendredi 13 novembre à 21 h 42 : « On est parti on recommence. » La recherche sur la géolocalisation dudit téléphone a indiqué que son propriétaire était passé dans cette ville du Val-de-Marne avant les attaques.

 



Related Articles

Caos totale sui contratti

Jobs Act. La maggioranza si spacca (Ncd vota contro) sul parere sul “tutele crescenti”. Oggi incontro Poletti-sindacati La Cgil lancia la mobilitazione per un nuovo Statuto. Nessuna certezza sui decreti attuativi

Blitz della polizia a Bruxelles: “Bloccato un ricercato importante”

Nell’operazione di Schaerbeek ferito un ricercato: teneva in ostaggio una bambina. Fayal C., catturato giovedì, può essere “l’uomo col cappello” di Zaventem

Expo, mozione bipartisan contro il lavoro gratis

Grandi eventi. Approvata dal consiglio di Zona 8. Astenuti e contrari solo tra Pd, Forza Italia e Ncd. Secondo Expo Spa, i volontari per il grande evento sono 4 mila. Per il consiglio, invece, “sono lavoratori”

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment